L'élite

L'élite

au firmament
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Répondre au sujetPartagez | 
 

 Brothers house - Dynasty

Aller en bas 
AuteurMessage
Dynasty
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 26
Localisation : Mutilating your loved ones since 2010
Date d'inscription : 17/09/2018

MessageSujet: Brothers house - Dynasty   Mar 18 Sep - 18:02

Accoudés au comptoir d'un bar visiblement plus que miteux et douteux on retrouve les frangins Miller, Vernon et Radley. Les deux hommes sont en train de partager une bonne tranche de rigolade autour de plusieurs whisky et bières diverses. Puis alors que la caméra s'approche Vernon mais une main sur l'épaule de son frère et s'exclame avec un ton très moqueur ...

Brother Vernon : Alleeeeeez !

Brother Radley : Pourquoi tu n'irais pas tout seul ? T'es un mec indépendant Vernon, on en a déjà parlés !

Brother Vernon : C'est beaucoup moins stimulant tout seul Radley tu le sais aussi bien que moi !

Les deux frères éclatent de rire, il n'y a surement qu'eux qui rient d'ailleurs, puis ils trinquent avec leurs verres de Whisky.

Brother Radley : T'es vraiment con putain !

Brother Vernon : Non mais tu as vu cette petite conne ?! Obligée d'implorer son petit copain pour qu'il combatte à ses côtés. Quel genre d'homme attend que sa femme le supplie de se battre avec elle ?

Brother Radley : Je crois que ca s'appelle une fiotte.

Brother Vernon : Ah oui c'est ça ! Si il ne veut pas d'elle c'est pas moi qui dira non à ... C'est quoi son prénom déjà ?

Brother Radley : Pétule ... Pétunia ... Pétasse ? Non je l'ai ! Pétale !

Brother Vernon : Pétale, surement une nana adoptée que ses parents n'aimaient pas pour se coltiner un nom pareil ! Comment cette parodie d'équipe a pu oser interrompre l'annonce de notre arrivée lors du prochain Gigablast ? Attend le pire c'est qu'apparemment leur équipe aurait influencée toutes les équipes du monde ! C'est qui ces guignols ? Je les connais même pas !

Brother Radley : Parfois il faut moins penser et boire plus Vernon.

Les deux frères s'envoient leurs verres cul-sec avant de se lever.

Brother Vernon : Tu as raison Radley, on réglera cette affaire dans le ring, on leur montrera a tous qu'aucune équipe ne peut égaler les liens du sang ... Dynasty !

Brother Radley : Dynasty !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dynasty
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 26
Localisation : Mutilating your loved ones since 2010
Date d'inscription : 17/09/2018

MessageSujet: Re: Brothers house - Dynasty   Mar 25 Sep - 20:38

Devant la télévision de leur loge Vernon et Radley sont en train d'analyser leur premier combat à la FGB, y ajoutant à tour de rôle son petit commentaire après chaque prises. Vu le nombre de cannettes de bières sur le sol et leur état d'ébriété ce n'est surement pas la première fois qu'ils regardent ce combat. La caméra se retourne vers la télé alors qu'on peut voir Brother Radley placer la tête de Mr. Jobber entre ses jambes pour lui porter un Powerbomb directement sur le genou de Brother Vernon ! Painful Tower pour le tombé ... 1 ... 2 ... 3 ! Victoire de Dynasty pour leurs débuts.

Brother Vernon : Tu vois Radley, t'y a peut-être été un peu fort là quand même ...

Brother Radley : C'est bon il s'en remettra bien un jour et puis depuis quand tu as des sentiments pour nos adversaires Vernon ?

Brother Vernon : Haaa ... Depuis l'annonce je ne peux m'empêcher de penser à elle.

Brother Radley : Qui ça, elle ? Ne me dit pas que tu en bande pour Pétasse Orientale ?

Brother Vernon : Elle est pas si mal la nana ...

Brother Radley : Vernon, non. Il n'y a pas de ça entre nous ! La seule raison pour laquelle elle aura la tête entre nos jambes c'est pour lui porter un Powerbomb et rien d'autre ! Je suis bien clair Vernon ? En plus je sais pas si tu t'es renseigné un peu sur elle mais c'est une vraie folle furieuse.

Brother Vernon : Une folle furieuse ? Comment ça ?

Brother Radley : T'es pas au courant qu'elle se prend pour une putain de vampire ?!

Vernon fait une drôle de tête puis éclate de rire en se tenant à Radley. Alors qu'à la télé le match reprend en boucle et on voit les deux frères porter chacun leur Death Sentence sur Mr. Jobber et Luther Kroft.

Brother Vernon : Putain il n'y a vraiment que des cinglés ici ma parole ... 

Brother Radley : J'ai vu un mec se parler tout seul dans les couloirs et un autre qui voulait frapper un cheval, le monde ne tourne plus rond Vernon.

Brother Vernon : Ouais, c'était mieux avant ...

Brother Radley : Comme tu dis ...

Brother Vernon : T'as des infos sur ce "Sex Bomb" ?

Brother Radley : C'est un mec qui joue les playboy, un petit blondinet au yeux bleus, un vantard, une grande gueule mais il a l'air de beaucoup aboyer et de ne pas avoir ce qu'il faut pour mordre.

Brother Vernon : Alors on s'occupera de la cinglée en premier.

Des hennissements se font entendre derrière la porte, Vernon et Radley se regardent longuement l'air dépité et la vidéo se coupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dynasty
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 26
Localisation : Mutilating your loved ones since 2010
Date d'inscription : 17/09/2018

MessageSujet: Re: Brothers house - Dynasty   Ven 19 Oct - 18:51

Brother Vernon : The Wolves are ... Hungryyyyy ! Aooooouuuuuuuuuuuuuuuh !

Oui c'est comme ça que Brother Vernon débarque aux locaux de la FGB en ce vendredi, vêtu d'un t-shirt des Last Wolves il déambule dans les couloirs en se faisant passer pour un loup. Dés qu'il croise un employé il se met à lui hurler dans les oreilles.

Brother Vernon : Putain ce que je suis en forme aujourd'hui ! Aooooouuuuuuuuuuuuuuuh !

On voit ensuite arriver Brother Radley qui a l'air d'avoir été dérangé pendant sa sieste par les cris de son frère depuis une dizaine de minutes.

Brother Radley : C'est quoi ce bordel que tu me fais depuis tout à l'heure ?

Brother Vernon : Mais c'est les Last Wolves tu n'as pas reconnu ? Attend je te le refais ...

Brother Radley : Non c'est bon on les entend assez ces chiens qui hurlent à longueur de journée, que ce soit à la télé ou sur internet on les entend jacter et hurler leurs conneries sans arrêt.

Brother Vernon : Hum ouais t'as pas tort. Tu as vu leur dernière vidéo ?

Brother Radley : Blablabla le match à STORMBLAST blablabla je vais vous démolir blablabla ...

Brother Vernon : C'est plutôt bien résumé frangin, qu'est-ce que tu veux ajouter à ça ?!

Radley fait mine de réfléchir en levant la tête vers le ciel puis se retourne vers son frère.

Brother Radley : On peut peut-être rajouter qu'ils n'ont pas bougés de la rampe à STORMBLAST. Qu'ils n'ont même pas eu le cran de venir se frotter à nous ou a Pétale et Sex Bomb.

Brother Vernon : C'est vrai qu'on pourrait dire ça, j'ajouterais que les petits louveteaux n'ont rien compris à ce business ... Bien qu'ils prétendent être des vétérans, ils ont surement tout vu tout connu, mais ça ne sert à rien si tu ne comprend même pas pourquoi tu es là. Nous on est venu à la FGB pour se battre, comment tu peux dire que ce match ne s'est pas fini correctement ? C'était le chaos, la sécurité est venu s'interposer, le match a fini en dehors du ring c'était génial, grandiose même !

Brother Radley : On devrait peut-être leur apprendre à se battre correctement Vernon, les éduquer un peu.

Brother Vernon : Tu as déjà essayé d'éduquer un loup Radley ? C'est trop tard ils sont trop vieux, il n'y a plus que l'abattoir comme solution et les bourreaux c'est nous.

Les deux frères se font leur petit check secret de frangins et commencent à partir mais Vernon revient comme si il avait oublié quelque chose.

Brother Vernon : Aooooouuuuuuuuuuuuuuuh !


Dernière édition par Dynasty le Jeu 25 Oct - 4:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dynasty
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 26
Localisation : Mutilating your loved ones since 2010
Date d'inscription : 17/09/2018

MessageSujet: Re: Brothers house - Dynasty   Mer 24 Oct - 15:31

Le son d'un hibou résonnant dans le ciel nocturne du Mexique ouvre la scène alors que la caméra se dirige vers un vieux chemin de gravier servant de chemin pour le pèlerinage. Tout au long de ce chemin, de nombreux hommes et femmes voyagent, rampant à quatre pattes, tous dans la même direction. Le sentier est entouré d'un paysage désolé, presque dépourvu de vie, épargnant le peu d'animaux et de plantes pouvant survivre sur un tel terrain. La caméra fait un zoom et c'est à ce moment-là qu'on remarque un homme marchant au milieu de la route, entre ceux qui rampent, écouteurs dans ses oreilles et musique à fond avec un sac à dos. Cet homme c'est Brother Vernon. Au fur et à mesure que la caméra se rapproche, on s'aperçoit qu'il profite de la brise rafraîchissante de cette nuit noire contre son torse peu vêtu d'une veste en jean grande ouverte. Les yeux fermés, il prend une profonde bouffée d’air, une odeur de poussière et un très léger arrière gout de souffrance émanant des pèlerins à genoux sur les graviers. Cela amène un sourire sur le visage du plus sadique des deux frères. Finalement, il rouvre les yeux et regarde la caméra mais seulement un instant. Il jète un coup d'œil sur les hommes qu'il avait croisés. Des vieux, des jeunes, mais tous fidèles. La façon dont Vernon les regarde, la lueur dans ses yeux était presque celle de la pitié, comme si ceux qui rampaient sur leurs mains et leurs genoux étaient juste des imbéciles mal avisés. Au loin, on peut voir le soleil se lever lentement. Vernon secoue la tête alors que son regard est centré sur la caméra qui est maintenant devant lui, il passe ses doigts sur sa nuque et sur son crâne puis commence à parler.

Brother Vernon : Si j’ai appris quelque chose dans ma carrière, c’est que si vous voulez être champion, vous devez être prêt à dérouler un tapis rouge de sang à n'importe quel moment. Vous devez être prêt à faire tout ce qui est nécessaire, à jeter votre fierté de côté et à vous frayer un chemin jusqu'au sommet. C’est mon état d’esprit depuis des année, encore plus depuis que je suis ici à la FGB. Moi et mon frère on a qu'un seul et unique objectif et je ne parle pas de battre Luther Kay, Pétale ou autre M Cube, on veut juste être ceux qui remportent ce championnat par équipe à la fin. Parce que, vérité soit dite ... je n’ai pas vraiment de problème avec aucun de vous. Vous êtes tous des personnes qui ont gagné des matchs et qui ont réussi dans leurs carrières respectives.

Alors qu'un crachat jaillit de la bouche de Vernon, il lève les mains et essuie lentement son visage transpirant. Ses bras tombent ensuite à ses côtés, alors qu'il remarque un homme à terre. Ses cheveux son gris et ses vêtements en lambeaux à cause du long voyage. L'homme respirait bruyamment lorsqu'il était étendu, usé contre le sol. Vernon s'approche de l'homme, s'accroupissant et regardant au-dessus de lui, tel un vautour au-dessus d'un cadavre en décomposition.

Brother Vernon : Bien sûr, on a nos problèmes avec Luther, Sex Bomb, Cube ... Mais ceux-ci ne seront pas résolus dans le ring, ces rivalités continueront d’engendrer la haine longtemps après croyez moi ! Donc, je ne vais pas essayer de leur donner une leçon de morale, de leur dire qu'on mérite plus qu'eux ou quoi que ce soit. Non on mérite peut-être pas plus qu'eux d'avoir une chance mais tous les yeux sont rivés sur le prix au bout, le championnat par équipe ! La seule chose qu'on recherche depuis si longtemps, le prix ultime dont on a toujours rêvés. Cette opportunité qu'on va bientôt avoir… c’est différent cette fois. On a pas besoin de ce titre pour montrer que nous sommes l'une des meilleures si ce n'est la meilleurs équipe, je n'ai aucune pression, je ne ressens aucun stress, mais je le veux tellement putain ! De la même manière que les gens veulent une promotion, ou une main de jeune fille… J'ai mis tout ce que j'avais pour ça pendant toute ma carrière ! C'est notre heure maintenant, l'heure de montrer que "la plus grande équipe de tout les temps" n'est pas celle que vous pensez. D'ailleurs on ira peut-être mettre notre nez dans leurs histoires à Night Of The Stars pour apporter un peu de fun et de chaos à tout ça.

Alors que le vieil homme lève la tête avec lassitude, tremblant d'épuisement, ses yeux rencontrent ceux de Vernon. Le regard de peur, comme s'il venait de voir la mort elle-même recouvrir le visage du vieil homme, il se relève et commence à ramper au rythme le plus rapide. Vernon laisse échapper un petit rire viscéral à la nouvelle vie retrouvée chez l'homme alors qu'il s'éloigne apeuré. Il appuie ensuite son poing sur ses genoux et se redresse, un léger gémissement de douleur alors que son dos craque, surement suite aux coups de Kendo Stick de Methodcobra.

Brother Vernon : Tout le monde va dire qu'on a eu notre chance à l'époque et que notre temps est passé. Mais vous allez nous dire qu'après tout ce temps, après tout ce qu'on a sacrifié… Que dans la division que nous avons rendu célèbre, nous allons échouer ? Putain non ! Je suis déterminé comme je l’ai jamais été. Je sais ce qui est en jeu. Ce qu'on a fait lors du dernier c’est juste le début… Peu importe ce qu'on doit sacrifier, combien de personne on va devoir brûler, combien de corps on va devoir entasser ! Au bout du compte on en sortira champions. Dynasty ne vas faire que grimper maintenant, jusqu'au sommet. Et pas parce qu'on mérite le plus, pas parce que tout le monde est bien moins bons que nous. N'importe lesquels d'entre vous feraient d'excellents champions par équipe mais malheureusement pour vous maintenant nous sommes là.

Vernon continue à marcher en suivant les pèlerins alors qu'un petit village se dessine au loin.

Brother Vernon : Ils ont tous leurs raisons de vouloir être dans un match pour ces titres, la division s'agrandit de plus en plus, tout le monde pense mériter ces ceintures … Mais j'ai déjà été dans cette situation et vous savez ce que j'ai fait ? J'ai remplis des seaux de sang jusqu'à ce qu'ils débordent. Vous êtes prévenus maintenant, Sacred & Wild va dominer cette fédération et il n'y a rien que vous ne pourrez y faire. Les règnes des champions de transitions sont bientôt fini, les champions sont morts longues vie aux champions. Quant à toi Methodcobra, je parie que tu veux encore me frapper, tu sais quoi ? Au prochain show, viens et frappe-moi ! Prouve que tu es autre chose qu'un nom sur la carte… oh attend … mais tu n'avais même pas ton nom sur la carte ! Tu aurais du rester là où tu étais avant, bien caché. Parce que désormais dans le ring ou dans les backstages, tu ne vas connaître que douleur et agonie pour t'être attaqué à nous. Tu devras être sur tes gardes en permanence à partir de maintenant ou tu finiras comme ce bon vieux Luther Kay la semaine passée, incapable de défendre sa partenaire. Tu peux venir armé de ton Kendo Stick à chaque show, avec mon frangin Radley on va te présenter notre petite sœur, Sister Abigail et elle a hâte de te rencontrer.

Vernon s'arrête et ouvre son sac à dos duquel il sort Sister Abigail, une batte de baseball entourée de barbelé. Il fait quelques moulinets avec puis fixe une dernière fois la caméra.

Brother Vernon : On se voit bientôt MC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dynasty
Apprenti
avatar

Nombre de messages : 27
Age : 26
Localisation : Mutilating your loved ones since 2010
Date d'inscription : 17/09/2018

MessageSujet: Re: Brothers house - Dynasty   Mar 30 Oct - 1:14

Nous empruntons un long chemin de terre isolé, le soleil cogne lourdement. La caméra semblait dériver dans le néant, suivant une piste depuis longtemps oubliée. On peut entendre entendre des bruits de vautours dans le ciel, mais à chaque fois que la caméra se relevait, rien que la lumière du soleil qui aveugle. La caméra continue en avant, jusqu'à arriver proche d'une grande tente noire. Une pancarte blanche est suspendue au-dessus des rideaux qui y mène, la pancarte disait "Cirque de l'horreur". Lentement, les rideaux commencent à se séparer comme s'ils étaient tirés par une force inconnue. Lorsque la caméra se déplace vers l'entrée Brother Vernon émerge de l'ombre et de la poussière en suspension dans l'air. Vernon porte un costume blanc presque étincelant au-dessus des lumières faiblement éclairées ce qui change de ses habitudes. Il tient une canne faite d'os Derrière Vernon, il y a un autre rideau. À l'arrière, on entend des sons qui à glacer le sang. Des cris et des appels au secours, accompagnés d'autres cris inhumains de mécontentement ainsi que des grognements. Vernon se tient devant la caméra avec un large sourire sur son visage, lentement il se redresse pour regarder directement la caméra.

Brother Vernon : Bienvenue dans notre propre maison des horreurs, le cirques de monstres que j'ai décidé de partager avec le monde entier. Des histoires qui briseront votre cœur et d'autres qui vous ferons ressentir beaucoup de choses. Tous méchants de leur propre chef, chacun possédant un trait ou un talent qui, selon eux, les aiderait ou les rendrait plus forts. Mais à la fin, ils finissent juste ici, dans notre monde de disparité ... Tout comme ceux qui se hissent peu à peu contre Sacred & Wild, vous ne trouverez rien d’autre que l'enfer ici, rien que des désespérés, tous en quête d’attention, tous à la recherche de leurs quinze minutes de gloire ! Eh bien, vous pouvez obtenir votre jolie petit rêve les amis, que je vous donnerai toute l'attention que vous méritez une fois que vous serez dans notre petit bout d'enfer. Certains ne prennent pas au sérieux notre petite guerre mais pour nous vaincre vous allez tous devoir donner le maximum de vous même, on va voir en chacun de vous votre part monstrueuse, vos côtés sombres, vos histoires du passé vont ressurgir ... jusqu'à ce que vous ne soyez plus que des attractions dans mon cirque !

Sans perdre un instant, The Butcher laisse échapper un rire presque démoniaque. Il tire ensuite le rideau et entre dans la pièce. À l'intérieur, il y a une rangée de cages, chacune fermées, de sorte que ce qui est à l'intérieur ne puisse pas regarder les autres. Vernon fait quelques pas vers la première cage. À l'intérieur, vous voyez une femme dont le cuir chevelu est cicatrisé et les cheveux meurtris qui s'arrachent dés qu'elle y touche. Elle a l'air abasourdi, hurlant comme si elle essayait juste d'entendre sa propre voix. Dans le coin, on voit un berceau vide taché de sang.

Brother Vernon : Regardez comme elle crie à tue-tête, implorant le monde de la remarquer. Invitant le monde à la regarde pour prouver son existence. Pourquoi existerait-elle réellement ? Telle est la question que je pose à Pétale. Tu t'efforces toujours d'être la meilleure, mais ne donne jamais l'effort requis par la tâche, comme lors de STORMBLAST ou il y a deux semaines. Tu veux vraiment être championne ? Ou est-ce que tu as besoin de l'or pour te sentir exister ? Pour que le monde entier te regard, t'admires, t'apportes l'attention dont tu as besoin. Tu tournerais ton dos à n'importe qui, pour n'importe quelle raison, juste pour devenir une top star !

Vernon pose sa main sur la barre de la cage, attendant un moment où la femme cesse de crier et regarde Vernon avec un regard confus.

Brother Vernon : Mais si seulement tu l'as déjà été tu ne seras plus jamais une star, tu es et resteras un tremplin pour les autres, pour nous. Bien sûr, tu attraperas un championnat ici et là, mais quand il s'agit de savoir qui apporte l'argent à la fédération, qui les gens paient-ils pour voir le show ? Eh bien Pétale, tu n'es tout simplement pas en haut de la liste.

Alors que la femme reprend ses cris, Vernon se tire le cou à gauche puis à droite. Un léger gémissement de douleur s'échappe de sa bouche. Le boucher soulève son bras et passe sa main dans sa barbe avant de se diriger vers la cage suivante. Celui-ci contenait deux chiens à l'allure sauvage et enragée. Ils étaient forcés au combat, grondant et grognant l'un contre l'autre. Des cris de détresse résonnèrent lorsqu'un canin ferma la gueule autour du cou de l'autre. Peu importe combien ils se sont battus, combien de sang a été versé aucun des deux ne mourraient. Apparemment bloqués à l'éternité au combat et à la souffrance. Vernon s'accroupit comme pour obtenir un meilleur angle de vue, s'adressant à la caméra tout en regardant du coin de l'œil.

Brother Vernon : La lutte pour la domination, deux forces parfaitement égales se heurtant jusqu'à la fin des temps. Sex Bomb, Methodcobra. Le mauvais sang entre vous dépasse la simple mésentente apparemment. Vos carrières sont étroitement liées depuis quelque temps déjà, un peu comme je suis connecté à Malecia. Mais la différence est que nous nous avons créé une fraternité… MC et Sexbomb ne nourrissent que du mépris. Ils vont se prendre à la gorge. Leur besoin de voir l’autre en danger sera leur perte pendant la guerre. Parce que vous voyez que ce n’est pas une bataille pour savoir qui peut battre qui. Il ne s’agit pas de savoir qui est le meilleur homme ou la meilleure femme parmi nous tous. Il s’agit de savoir qui peut survivre le plus longtemps dans cette jungle, qui peut se détacher du peloton, monter au sommet et remporter le Graal ! Vous pouvez sembler presque unis tous les deux maintenant, mais quand il y aura un enjeu … Tout ce qu'il vous faudra, c'est un déclencheur, une toute petite poussette de rien du tout. Il y a une raison pour laquelle nous allons mettre fin à votre petite coalition très rapidement. C’est parce que tout les deux vous n'arriverez pas à fonctionner ensemble, vous préféreriez régler vos histoires, gagner des petites batailles personnelle et finalement … Vous perdrez la guerre.

Vernon se relève de la position accroupie, on peut entendre ses os craquer entre les grondements des chiens enragés. Le boucher enlève la saleté de son pantalon et regarde directement la caméra avec un sourire narquois. Il s'allume rapidement une cigarette puis dirige ses yeux vers le coin de la cage, où se trouve un seau portant l'inscription «Pétale Orientale», à l'intérieur duquel se trouve de la viande. Vernon se penche et plisse les yeux tandis que la fumée de sa cigarette pénètre dans ses yeux et attrape un morceau de viande. Puis il le jette dans la cage. Les chiens ont cessé de se battre, et au lieu de cela, les deux vont chercher la viande, la déchirant et la déchiquetant. Vernon prend quelques instants pour se reprendre il prend une longue et profonde respiration de fumée avant de la laisser s'échapper de ses narines. Il lève ensuite sa canne et la pointe vers la caméra.

Brother Vernon : C'est toi ça Pétale au milieu de leur guerre interne, tu finiras déchirée et déchiquetée.

Après quelques instants à marcher, il rencontre deux cages qui se trouvent directement l'une en face de l’autre. Celle à sa gauche, on voit une magnifique jeune fille, elle avait un certain feu dans les yeux mais elle était cachée derrière un banc au fond de la pièce. Elle s'accroche à ce qui semblait être une ceinture en plastique et ses yeux ne quittèrent jamais Vernon. À l'opposé, une autre femme montait encore et encore une échelle. Elle n'était cependant pas seule, car un homme aux longs cheveux bouclés la retenait constamment. La femme continuait de regarder par-dessus son épaule, comme pour vérifier si l'homme était toujours là pour l'aider. Chaque fois que ses yeux rencontrent l'homme, un sentiment de confort accablant l'envahit, lui donnant le courage de gravir les échelons. Alors que Vernon se tenait entre les deux cages, il plaça sa cigarette entre ses lèvres et tendit les bras, comme pour présenter les deux attractions au monde.

Brother Vernon : À notre gauche, nous avons un mystère, un vrai mouton noir. Regardez-la, tous les outils en mains pour réussir. Mais, pour une raison quelconque, n’avez-vous pas l’impression qu’elle manque de confiance en elle ? Comme si elle ne pensait pas qu’elle le méritait ? Peut-être que c'est juste moi, qui suis-je pour juger ?! J'ai été à ta place Cube … J'ai été un challenger moi aussi, j'ai moi aussi échoué plusieurs fois ! Mais contrairement à toi je ne me suis jamais laissé abattre j'ai résisté et je me suis battu, toi la semaine dernière tu faisais juste pitié à voir. Maintenant t'es petits amis doivent faire appel à une doublure tellement on t'a défiguré avec cet extincteur. Tu n'es plus une star Cube, tu n'es qu'un autre corps, un cadavre à ajouter à notre collection.

Donnant maintenant son attention sur l'autre cage, Vernon eut l'air déçu.

Brother Vernon : Ma chère Elena ... comment dire ça sans être blessant. Luther te maintient tout en bas alors que tu pourrais éclore et devenir quelqu'un par toi même. J'ai entendu dire que tu aurais eu des problèmes avec un certain Legion, occupes toi de ça et laisse ce type derrière il ne fait que t'empêcher de mener ta carrière comme tu le souhaites. Encore au début il avait peut-être un objectif viable, mais je crois que le petit jeu de récrée auquel on a joué avec lui la semaine dernière lui a un peu secoué le cerveau. Il veut détruire Malecia maintenant ! -il souffle de rire et reprend- Et puis toi Luther s'il te plait arrête de parler, chaque fois tu t'humilie un peu plus. Tu nous rabâche sans cesse que tu es un vétéran, que tu as tout vu tout connu, tu le rabâche tellement que j'ai l'impression que même toi tu n'y crois plus et que tu te le répète pour t'en persuader. Luther, le professeur Vernon va te rappeler que l'école n'est pas terminée et te donner une bonne leçon. Sincèrement Elena, laisse le tomber avant qu'il soit trop tard, ou tu en subiras les conséquences. Il n'y aura pas de retour en arrière c'est ta dernière chance de quitter le navire avant qu'il coule. Tu ne pourras pas nous échapper, nous allons vous traquer, nous sommes partout.

Vernon crache par terre avant d’avancer. C'est alors que les lumières s'éteignent, un générateur de secours s'allume et éclaire très faiblement la grande pièce. Il continue de marcher dans l'ombre jusqu'à ce qu'une grande rafale de vent frappe. Devant Vernon, il y avait maintenant deux yeux brillants dans l'obscurité. Vernon pourrait les reconnaitre parmi mille, ce sont les yeux de Malecia. Avec un claquement de doigts de Malecia, les lumières reviennent devant Vernon, il y a maintenant un trône dans lequel se trouve Malecia, vêtue d'une robe pourpre écarlate ainsi que Radley et Isaac. Vernon s'avance plus près du trône. Il prend ensuite sa place à la droite de la reine de la nuit. Il regarde dans la caméra, un air de satisfaction gravé sur son visage alors que Malecia se lève. La caméra prend du recule et on peut désormais voir neuf crânes déposés sur le sol. La reine écarte les bras et ceux-ci prennent feu.

Malecia : Bientôt, quand le moment sera venu, ce sera la fin de la FGB comme vous l'avez connue jusqu'ici. Ce sera le début d'une nouvelle ère. Notre ère, dans laquelle, la suffisance, les stars auto-proclamées et la médiocrité n'auront pas leur place. M Cube, MJ Price, Alissa, Methodcobra, Pétale Orientale, Sex Bomb, Luther Kay, Elena Irons et Geoffroy vous n'êtes que des dommages collatéraux pour la création de quelque chose qui vous dépasse, quelque chose de grand. La FGB se dirige vers un âge d'or avec Sacred & Wild en tête d'affiche, un royaume fleurissant dont je serais la seule reine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Brothers house - Dynasty   

Revenir en haut Aller en bas
 
Brothers house - Dynasty
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveautés Chapter House :
» Dr House , le medecin traitant du Roy
» [Proto Deck] House Tully Will Stand Forever
» SERIE Dr HOUSE
» Disposable Heroes and Coffin for Seven Brothers (15 mm)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
L'élite :: En coulisse-
Répondre au sujetSauter vers: